Localité de Radisson
Attraits touristiques

 

 

L'aménagement Robert-Bourassa

Anciennement connue sous le nom de La Grande-2 (LG-2), la centrale hydroélectrique Robert-Bourassa constitue le plus grand site de production d'énergie en Amérique du Nord. Enfouie à plus de 140 mètres sous terre, elle est également la plus grande centrale électrique souterraine au monde!

L'aménagement Robert-Bourassa, c'est :

  • 7 722 MW de puissance
  • Aussi haut qu'un immeuble de 53 étages
  • Dix paliers d'une profondeur de 2 terrains de football

Le site présente un centre d'interprétation qui permet de tout apprendre sur le fonctionnement et l'histoire de cette gigantesque infrastructure.

À partir de Radisson, des groupes s'y rendent en autocar et la visite guidée permett un accès inédit aux lieux, tout au long de l'année.

L'aménagement Robert-Bourassa fait forte impression : allez contempler le barrage et l'escalier du géant de plus près! Vous aurez le souffle coupé par sa grandeur et son génie monumental.

Site Web

Le parc linéaire de Radisson

Partez à la découverte de l'incroyable écosystème nordique et visitez le parc linéaire de Radisson. Prenant la forme d'un sentier écologique de quelque 2,5 kilomètres de long, le parc déploie les possibilités d'émerveillement : au fil d'une randonnée en pleine nature, émerveillez-vous de la diversité et des beautés de la taïga, mieux connue sous le nom de forêt boréale.

Poursuivez l'aventure jusqu'au bout du sentier et accédez au belvédère qui vous permettra d'admirer un incroyable panorama :

  • L'étendue de la Grande Rivière
  • La profondeur de l'aménagement Robert-Bourassa (anciennement la centrale LG-2)
  • L'immensité des aires sauvages des territoires d'Eeyou Istchee Baie-James

Le parc linéaire de Radisson éblouit à coup sûr les amateurs de randonnée et les amoureux de la nature.

La route de la Baie-James

La route de la Baie-James est construite dans les années 70. Elle constitue le premier jalon du Projet de la Baie-James, aussi connu sous le nom du Complexe La Grande.

Avant le déploiement des chantiers de construction des centrales hydroélectriques sur la Grande Rivière, il fallait permettre aux machineries et aux travailleurs d'y accéder par voie terrestre. La construction des 621 kilomètres de route qui relient Matagami à la Grande Rivière dure 3 ans, de 1971 à 1974.

Aujourd'hui, les visiteurs sont nombreux à sillonner la route de la Baie-James jusqu'à Radisson, son extrême septentrional. Le trajet est ponctué de plusieurs haltes routières et d'innombrables panneaux d'interprétation : il faut s'arrêter souvent pour profiter de la vue panoramique sur les beautés sauvages de la taïga infinie.

Attention : vous croiserez une seule station-service! Un relais routier est érigé à mi-chemin entre Matagami et Radisson, au kilomètre 381. Prenez donc soin de faire le plein avant de partir!

La Centrale La Grande-1 (LG-1)

En plein coeur de la forêt boréale du Nord-du-Québec, découvrez le dernier maillon du Complexe La Grande : la centrale La Grande-1 (LG-1). Elle forme l'extrémité de la chaîne, la dernière à turbiner l'eau avant qu'elle ne se jette dans la baie James.

Bien que cadette de sa soeur La Grande-2 d'une quinzaine d'années, La Grande-1 a de quoi impressionner :

  • Les rotors de chacun de ses 12 groupes de turbines-alternateurs fonctionnent à une vitesse de rotation de 204 kilomètres à l'heure
  • Ses arbres de transmission ont plus de 2 mètres de diamètre
  • Plus de 6000 travailleurs ont participé à sa construction
  • Elle est faite de 640 000 mètres cubes de béton

Les Québécois se sont surpassés avec la construction de cette dernière centrale : La Grande-1, c'est le savoir-faire de l'homme à son meilleur, en harmonie avec son environnement.

Visitez-la et apprenez tout sur elle! À moins d'une heure de Radisson, le site est ouvert aux visiteurs de la mi-juin jusqu'à la fête du Travail.

Site Web

Les Hélicoptères Whapchiwem

Vous pensez que la nature nordique et ses paysages grandioses ne peuvent pas offrir plus beau spectacle? Oui, ils le peuvent : vus d'en haut!

Les hélicoptères Whapchiwem vous invitent à vous envoler pour profiter d'une vue à couper le souffle sur des horizons infinis de forêt boréale et de lacs. Observez le vaste panorama de faune et de flore sauvages; tracez les contours de Radisson; et voyez du ciel les gigantesques installations hydroélectriques avoisinantes.

La compagnie offre aussi la possibilité de réserver des vols pour accompagner les pêcheurs en expédition ou encore, simplement, pour se déplacer d'un point à l'autre du territoire.

Arts et Trésors Inouïs

À Radisson, il existe un endroit où vivre l'expérience ultime du Nord-du-Québec : la boutique Arts et trésors inouïs. Véritable musée d'artisanat des Premières Nations, l'endroit recèle d'objets d'art traditionnels, de bijoux et d'artefacts dont la beauté n'a d'égal que leur symbolique.

Vous vivrez dans ces lieux un voyage à travers les cultures autochtones, amérindiennes et inuits : vous serez envoûtés par les odeurs d'encens et de mélèze, fascinés par les boucliers de paix, la myriade de plumes, l'esprit des shamans et les fantastiques légendes.

On ne peut expérimenter la Baie-James sans passer par cet endroit. Tous les jours de 10h à 18h, à l'exception des lundis : poussez la porte de la boutique et laissez-vous inonder de sensations mythiques.

Site Web

Le village Cri de Chisasibi

À l'origine, la communauté crie qui peuple maintenant le village de Chisasibi habitait l'île de Fort-George, à l'embouchure de la Grande Rivière. Le village actuel est situé à quelque 10 kilomètres seulement de son ancien emplacement. Sa relocalisation s'est effectuée vers la fin des années 70. Les aménagements du Complexe La Grande allaient entraîner des changements dans le régime d'écoulement de la rivière.  En raison des possibilités d'érosion de la zone littorale de l'île, les Cris de Chisasibi ont manifesté le souhait d'être relocalisés sur le continent.

On peut encore visiter l'île aujourd'hui. Chaque année, il s'y déroule d'ailleurs un grand rassemblement de Premières Nations.

Lors de leur passage sur l'île, les visiteurs peuvent découvrir l'histoire et la culture de la communauté crie entre les murs d'un charmant musée.

Chasser et pêcher à Radisson

Le Nord-du-Québec représente un véritable paradis terrestre pour les amateurs de chasse et de pêche. Des lois et des pratiques locales régissent par ailleurs les territoires d'Eeyou Istchee Baie-James : le peuple vit en harmonie avec la nature et dans un respect fondamental de son environnement.

Pour obtenir toutes les informations essentielles sur les pratiques de la chasse et de la pêche à Radisson et ses alentours, veuillez vous référer au Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Site Web